Le Golfe Toronéen : 26km

De Kallithéa à Nikiti en Grèce

arrivée jacques Tuset marathon golfe toroneen

En 1971, un groupe de jeunes nageurs de Nikiti a osé nager à travers le Golfe Toronéen (en grec Toroneos) de Nikiti à Kallithea (dans le nord de la Grèce). Ils ont réalisé ce défi par amour pour la mer. Le départ des nageurs est passé inaperçu à l’exception de quelques amis présents pour les encourager. A l’annonce de l’arrivée des nageurs sur la côte de Cassandra, les habitants des villages alentour se sont déplacés pour accueillir comme des héros ces valeureux nageurs.
En 1973, le groupe de jeunes nageurs crée une Association culturelle et sportive de Nikiti : «SITHON». Depuis 1973, au mois de juillet, «SITHON» organise la traversée à la nage sur une distance de 26km  entre deux péninsules de la région de Chalcidique. Le départ a lieu de Kallithéa sur la péninsule de Cassandra jusqu’à Nikiti sur la péninsule de Sithonia. La communauté locale fournit un accueil chaleureux à la trentaine de nageurs qui y participent chaque année.

Je suis retenu pour prendre le départ de la 42ème édition de ce marathon international, le samedi 14 juillet 2012. Avec 23 autres nageurs, je plonge dans une eau qui avoisine les 30°C, alors que dehors le thermomètre affiche déjà les 40°C. D’excellentes conditions pour du farniente au bord de l’eau, mais pour moi qui suis habitué à nager dans des températures qui ne dépassent guère les 18°C, cela s’annonce plutôt dur. Je pars donc assez tranquillement pour ne pas être épuisé par la chaleur. La mer est bleue turquoise et je commence à apercevoir des petites bêtes gélatineuses d’une dizaine de cm. Il s’agit que d’animaux planctoniques inoffensifs appelés Salpes. Contrairement à ce que je pouvais m’imaginer au départ, la traversée se passe idéalement au niveau physique ainsi que pour mes ravitaillements car aucune nausée. Heureusement car côté paysage, il n’y a rien à voir : que de l’eau !!! Mes bonnes conditions physiques vont même m’amener à accélérer sur la 2ème partie du parcours et lutter pour les places d’honneur. A coup d’accélérations et encouragé par mon accompagnateur Rik et les pilotes du bateau, je termine ce marathon de 26km en 7h25 à la 4ème place. Je suis accueilli à l’arrivée par de très forts applaudissements…

Cette course est organisée dans l’esprit sportif des Jeux Olympiques que la Grèce a hérité de ses ancêtres. Pour cette raison, chaque nageur qui parvient à nager la distance et finir la course est considéré comme un gagnant et traité comme tel. Chaque lauréat reçoit une coupe et est couronné d’une couronne faite de feuilles d’olivier comme cela se faisait dans la Grèce antique. Les festivités se terminent le soir par une interminable remise de récompenses où chacun y va de son discours suivi d’un feu d’artifice qui clôture cette 42ème traversée du golfe Toronéen.