Alcatraz Sharkfest

A San-Francisco, j’ai joué le remix de « l’évadé d’Alcatraz »

Alcatraz Swimming

Le samedi 10 juin 2000 – Des courants forts et une eau fraîche entre 10 et 12°C sont des conditions très dissuasives pour ceux qui voulaient tenter de s’évader de la fameuse prison d’Alcatraz. Mais dans la nuit du 11 juin 1962, trois prisonniers, Frank Morris et les frères Anglin s’évadent de la prison pour relier San-Francisco (Californie) à la nage dans le froid et les courants. A ce jour, nous n’avons toujours aucune nouvelle Alcatraz sharkfestd’eux ! Nager dans la baie de San-Francisco afin de suivre les traces de ces trois prisonniers devient un défi intéressant pour les passionnés de nage en eau libre. Plusieurs épreuves sont organisées chaque année par diverses associations et je vais participer à une d’entre elle, intitulée «l’Alcatraz Sharkfest». La distance qui sépare la prison surnommé « Le Rock » à la terre ferme de l’Aquatic Park à San Francisco est de 1.5 miles soit 2.4 km et la température de l’eau frôle les 13°C. Le rendez-vous a lieu dès 6h30 à l’Aquarium de l’Aquatic Park et je suis impressionné par l’organisation « à l’américaine ». Tout est minutieusement préparé pour accueillir les 750 nageurs venus en majorité des USA. Dehors, il y a de la musique à fond la caisse avec entre autres, la musique du film « Les dents de la mer », histoire de mettre un peu la pression. Avec les futurs évadés, je vais défiler dans la rue principale du quartier pour me diriger vers l’embarcadère où nous attendent 2 gros bateaux devant nous amener … en prison ! Un scénario dont nous connaissons bien la fin à l’avance : 750 prisonniers = 750 évadés ! Arrivé au Rock, nous sautons du bateau directement dans l’eau sans pouvoir la gouter. Nous sommes environ 150 à le faire sans combinaison, seulement en maillot, avec le bonnet de l’organisation et une paire de lunettes. Le choc thermique est immédiat et heureusement je n’ai pas à attendre trop longtemps le signal de notre évasion collective. Durant toute la traversée, nous sommes encadrés par des centaines de kayaks. Il est possible d’apercevoir sur la droite le fameux pont rouge du « Golden Gate«  et sur la gauche le « Bay Bridge » ainsi que dans le fond les buildings de San Francisco. Pendant l’épreuve aucun requin n’est repéré malgré la « Sharkfest » (surnom de la traversée) annoncée. OUF !!! Par contre, nous sommes bien déportés par les courants et dans l’eau se dessine une marée humaine qui forme une grande courbe. Difficile d’avoir une bonne trajectoire et certains, trop déportés, sont obligés de rejoindre la ligne d’arrivée en courant. Frigorifié, j’ai du mal à courir pour franchir la ligne. Au total 115 nageurs sans combinaison terminent la course, le premier en 26’30’’ et le dernier en un temps de 1h 27′ 57 ». Je fais une très bonne course et me classe 12ème sur les 750 nageurs confondus et 3ème sans combinaison.

Cette expérience enrichissante et dépaysante me donne un avant-goût avant une prochaine évasion qui m’attend en France,  » Le Château d’If  » à Marseille !

Résultats de l’Alcatraz Sharkfest 2000 :   PDF